Pourquoi étiqueter avec le tampon ADD et ADHD
TDA et TDAH | AJOUTER | ADHD | Articles du blog des invités | Adultes atteints de TDA et de TDAH

Le TDA et le TDAH existent-ils vraiment ?

Quel est l'intérêt de l'étiquetage ?

Pourquoi étiqueter avec le tampon ADD et ADHD
Pourquoi donner le timbre ADD ou ADHD ?

Une question sur laquelle il y a beaucoup à débattre. Certaines personnes estiment qu'il est nécessaire d'étiqueter les personnes qui présentent "différents types" de comportement pour pouvoir les classer ainsi. D'autres personnes disent : "il fait partie de la créature elle-même" et il n'y a rien de mal à cela ! Mais quel est le but ultime de la labels Je me demande alors ? On pourrait dire que c'est pour aider les gens à remettre leur vie sociale sur les rails.

Je rencontre moi-même parfois des personnes qui utilisent le terme AJOUTER ou ADHD comme excuse pour s'excuser dans des situations d'incompréhension. Totalement inutile, je dirais ! À mon avis, il s'agit plutôt d'une ignorance de la personne qui la nomme et qui ne peut pas gérer ce comportement. Dans une telle situation, l'intention est de mieux se comprendre et d'avancer dans la journée. Mais je suis aussi quelqu'un qui a obtenu le label il y a longtemps et j'ai donc eu (pris) beaucoup de temps pour le placer.

Mais ce qui me dérange, c'est qu'il faut utiliser un terme pour cela. Une fois que cela se produit, c'est comme nier une partie de soi-même, la mettre à distance. Et puis vous n'êtes que plus loin de chez vous. Alors que c'est précisément lorsque vous sentez que vous devez vous adapter parce que certains comportements ne sont pas acceptés, vous ne voulez pas les fuir mais vous voulez y faire face. Mais la petite voix dans votre tête peut alors monter : "vous devez vous intégrer au groupe", "vous devez vous faire aimer et comprendre des autres", "le succès est important", etc.

En fin de compte, personne ne sera mieux loti si vous vous rendez. Parce que lorsque vous vous adaptez, vous ne renoncez pas à l'énergie que vous pouvez donner et la personne pour qui vous le faites n'a rien à voir avec vous de cette façon. Maintenant, c'est plus facile à dire qu'à faire, car si vous ne vous adaptez pas, vous aurez beaucoup de haine et vous devrez être fort à votre place. Ce n'est qu'à la fin de la journée que vous pouvez vous regarder droit dans les yeux et dire : "J'ai fait de mon mieux". À mon avis, c'est ce qui survivra à long terme et non l'approbation des autres, car cela disparaît aussi vite que le vent et on peut alors tout recommencer.

Donc, pour répondre à la question : "l'AD(H)D existe-t-elle ?

Elle existe tant que vous pensez qu'elle existe (positive ou négative).

Postes similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 Commentaires

  1. Vous ne savez ce qu'est l'AD(H)D que lorsque vous devez traiter vous-même les plaintes pendant des années. Ce qui est "ennuyeux", c'est que l'AD(H)D n'est pas visible. Ce n'est que lorsque vous commencez à observer le comportement que vous constatez des différences claires avec le groupe de référence. Il est un fait que de nombreux AD(H)D doivent faire face à des déceptions dans le domaine professionnel et social tout au long de leur vie. Que pensez-vous que cela fasse d'être vu comme un mouton noir ou comme cet étrange oiseau ? Année après année, année après année. Vous pouvez alors dire dans votre article qu'au moins le soir, vous pouvez vous regarder dans le miroir pour dire que vous avez fait de votre mieux... Comme si c'était ça, la vie ? La vie est une question d'amour et d'appréciation. Si vous ne l'obtenez pas parce que vous déviez, alors vous donner une tape dans le dos n'a vraiment aucun effet. J'ai le sentiment que vous ne savez pas du tout de quoi vous parlez.

  2. Tout dépend du type de situation dans laquelle vous êtes ou avez été et de la manière dont vous pouvez y faire face à ce moment-là. Il peut y avoir beaucoup de moments de rupture qui s'accumulent et puis la bombe éclate. L'un peut le faire et l'autre non. Pendant 34 ans, j'ai été capable de gérer des situations où je pensais... comme ça... et maintenant on passe à autre chose, parce que je suis un dur qui peut tout gérer. Chaque fois qu'il y a un divorce de parents, des collègues désagréables, des querelles avec la famille et les ex, des animaux de compagnie qui meurent, un travail de soldat, des querelles de voisinage, des nouvelles étranges, des problèmes de dos, de la drogue et de l'alcool, des fêtes, etc. En tant que nouveau diagnostiqué TDAH à l'âge de 36 ans, j'aurais pu aussi choisir de m'asseoir tranquillement au fond de la classe comme un nerd et d'ignorer tout le monde et d'apprendre comme un fou, puis de trouver un travail dans un loft avec un ordinateur quelque part sur une montagne que l'on fait toute sa vie, sans même aller à une fête ou avoir des amis. Puis vous commencez à penser... Je ne vais pas vivre une telle chose ! ... ce n'est pas la vie, n'est-ce pas ? Il devient un peu fou à cause de l'ornière tous les jours par la suite. Est-il atteint de TDAH ? Je pense que tout le monde a un TDAH ou pas. Je vais essayer de dormir quand je peux parce que toute ma tête tourne à nouveau haha

  3. Le TDAH n'existe pas. Vous êtes soumis à la pression de tout ce qui vous entoure, ce qui vous fait paraître plus occupé, plus agressif, plus sauvage, etc. que la personne que vous voulez. La moyenne est une ligne qui va des sommets aux creux dans un graphique. Sur cette base, les gens prennent des décisions qui marquent leur vie. Juste un exemple : J'étais avec mon fils (1,5 an à l'époque) au bureau de consultation où l'on m'a dit qu'il était trop lourd pour son âge selon la ligne moyenne et que cela se produit très souvent vers cet âge. ma réponse a été que cette ligne moyenne n'est pas correcte.

  4. Ce qu'Anke écrit en réponse, je suis d'accord.
    Nous vivons à une époque où tout le monde veut et doit mettre des étiquettes sur tout et sur tous.
    J'étais juste un enfant occupé, mon frère était difficile à élever. Aujourd'hui, il aurait beaucoup de syndromes et il deviendrait fou juste à cause de cela ;-)
    Pour moi, les étiquettes peuvent être utilisées pour expliquer mon propre comportement. Rien de plus. Je ne dis rien à personne, personne n'a besoin de savoir quoi que ce soit, mais mes étiquettes me permettent de comprendre pourquoi je fais certaines choses et pense comme je le fais.
    Je ne me sens donc plus comme un étranger. Maintenant que je ne veux même plus faire partie d'un groupe, mais comprendre ce que je ressens me met plus à l'aise et me permet de comprendre pourquoi les gens ne me comprennent pas...

  5. Salut, Berend. Merci de nous avoir parlé, les gars de l'ADD. Je remarque que je suis fortement stimulé par ce que vous écrivez, j'aime ça et c'est intéressant et je voudrais exprimer mon opinion.
    Vous parlez toujours de l'"étiquette" comme si c'était un autocollant sur lequel vous vous collez et qui détermine le reste de votre vie. Si vous dites que vous êtes déterminé par le fait que vous ne savez pas quelle est votre "étiquette", comment cela se fait-il ? Cela signifie (dans mon cas) que vous cherchez depuis très longtemps, que vous sentez que quelque chose ne va pas, mais quoi ?
    Oui, on peut dire que c'est la société qui décide de la manière dont nous nous comportons habituellement. Même dans ce cas, la connaissance de toutes les belles choses sur cette terre est inévitable, la science étudie l'homme dans toutes ses variations. Ces connaissances deviennent de plus en plus sophistiquées, c'est pourquoi il existe maintenant le label ADD.
    Ma mère a un TDA, j'en suis sûr. Mon père Asperger. Savoir cela explique tant de choses et met aussi les événements du passé en lumière. Pour moi, c'est la seule valeur ajoutée de la connaissance. Je trouve aussi l'étiquette très négative, vous n'êtes pas dévié parce que vous êtes conscient de vos possibilités et de vos impossibilités. Au contraire, vous pouvez apprendre à mieux le gérer, c'est ainsi que je le vois. J'ai 51 ans maintenant, je sais seulement que j'ai un TDA depuis l'année dernière, la blague est que deux de mes enfants me l'ont dit. Tout s'est mis en place et j'en suis très heureux ! L'ADD n'est pas une excuse, c'est une explication et une ouverture pour aller de l'avant.

    Bien à vous,
    Anke