Les difficultés de la vie quotidienne avec le TDA
Adultes atteints de TDA et de TDAH | AJOUTER | TDA et TDAH | Histoires de vie

Patrick et ses luttes au quotidien avec le TDA

Activités sociales, études et relations avec les ADD

Bonjour, chers amis,

Les difficultés de la vie quotidienne avec le TDAJe m'appelle Patrick, j'ai 21 ans et on m'a diagnostiqué un TDA il y a environ six mois.
J'ai écrit cet article sur moi-même parce que je rencontre beaucoup de choses dans ma vie quotidienne et j'aimerais entendre les histoires de mes compagnons d'infortune et savoir comment vous les traitez, et j'aimerais aussi aider les gens.

J'étudie en ce moment et j'aime faire du sport et, comme beaucoup de gens, j'aime avoir une conversation agréable et des activités sociales. Ce que je rencontre est le suivant : Je n'arrive pas à me concentrer sur mes études, j'ai souvent des maux de tête, je suis souvent fatigué et j'ai besoin de beaucoup de sommeil.

Je me sens totalement mal à l'aise dans un grand groupe et de faire des présentations pour ma formation. Et je me rends compte que je me retire souvent et que je ressens vraiment le besoin d'être seul pendant un certain temps.

Je ne suis pas non plus un héros dans une relation, je n'ai jamais eu de longue relation, et depuis que j'ai découvert que j'étais AJOUTER et maintenant je peux mieux comprendre pourquoi parfois je n'ai pas de sentiments.

Les médicaments que je prends sont Méthylphénidate et dexamphétaminemais ces deux-là n'aimaient pas ça et avaient beaucoup d'effets secondaires. Je viens de commencer avec Clonidine et je dois voir si ça va marcher, je prends aussi des capsules d'huile de poisson.

Salutations Patrick

Vous pouvez commenter cette histoire de vie ci-dessous.





Postes similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires

  1. Cher Patrick,

    Je m'y reconnais vraiment. De plus, j'ai beaucoup de mal à terminer mes études et je suis maintenant surchargé de travail à la maison. L'école le sait et c'est pour cette raison que je reçois aussi plus d'aide psychologique. Mon conseil est de bien expliquer votre problème à vos professeurs et de leur dire comment vous vous sentez et que vous aimeriez le résoudre.

    Les personnes atteintes de TDA ont plus besoin de sommeil que les autres et sont également de mauvais dormeurs. Il est donc sage de convenir d'un moment où vous vous endormez et, par exemple, d'écrire dans un carnet comment vous vous sentez, si vous avez réussi, etc. Vous pourrez ainsi découvrir ce qui vous convient le mieux.

    Mes meilleurs conseils pour dormir sont : ne pas manger après dix heures, éteindre la lumière vive de votre portable avant de vous endormir et vous assurer que vous avez tout fait pour avoir la tête vide, les battements de bineraul (avec des écouteurs) peuvent aussi vous aider. Et pas de caféine avant d'aller dormir. La mélatonine me donne beaucoup de repos. Je l'avale quand je ne peux vraiment pas dormir.

    N'oubliez pas qu'il est toujours bon de demander de l'aide. Je remarque moi-même que je ne demande pas d'aide rapidement et qu'ensuite il est bientôt trop tard.

    Bonne chance !

  2. Bonjour, Patrick,
    J'ai la même chose que le TDA et c'est ce que nous avons découvert quand j'avais environ 16 ans. J'ai eu une période très difficile et c'est parfois encore le cas. J'ai lu votre histoire et j'aime beaucoup cet article. "Je me sens totalement mal à l'aise dans un grand groupe et de faire des présentations pour mon éducation. Et je me rends compte que je me retire souvent et que je ressens vraiment le besoin d'être seul pendant un certain temps". Je ne me sens pas non plus à l'aise dans les grands groupes et c'était tellement mauvais que je n'ai même pas osé entrer dans l'AlbertHeijnXL. Avec le temps, j'ai un peu dépassé ce stade et j'irai moi-même dans le magasin. Quand j'étais encore à l'école, j'avais exactement la même chose que toi, souvent le repli sur soi et le besoin d'être seul, je n'ai pas encore trouvé la solution et j'ai peur de ne pas la trouver non plus, alors j'espère qu'avec le temps, je changerai aussi davantage. J'utilise les médicaments Concerta et Citolapram (antidépresseur) : voilà ce que je voulais dire.

    Salutations Stéphanie