Borderline et ADHD, je n'aime pas les cabines !

Postes similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 Commentaires

  1. Une réaction tardive, mais vous savez que nous sommes des adhérents, n'est-ce pas ? Un article mène à ce qui suit et j'ai déjà commencé à parler de la déclaration de confidentialité ;) Comme c'est bien que vous partagiez votre histoire. Je viens également d'être diagnostiqué avec l'Adhd. Et c'est aussi avec moi qu'on m'a diagnostiqué pour la première fois un état limite. Des larmes aux becs soudains parce que tant de misère aurait pu être sauvée. Vous recevez une claque lorsque vous souffrez d'un "trouble de la personnalité", c'est-à-dire lorsque quelque chose ne va pas. Adieu les chances, les gens et les choses froides [insérer S&Garfunkel- "hello darkness my old friend"]
    Alors merci d'avoir partagé, je suppose qu'il a fallu un peu de courage. Qui sait, quand vous serez guéri et que vous aurez de l'énergie, vous en tirerez une belle quantité, ou pas, et vous la laisserez derrière vous avec les pieds dans le sable et la balle au soleil. Vous vous demandez comment vous allez maintenant ? Salutations au soleil, Laura

    1. Salut. Je suis en train de lire ton message.
      Je ne reçois pas de rapport si quelqu'un a répondu à mon message. Les choses ne vont pas si bien en ce moment.
      J'ai déjà écrit dans l'histoire que tout cela avait des répercussions sur les enfants.
      Aujourd'hui, mon fils adulte est également aux prises avec l'impulsivité, la distractibilité et l'agressivité.
      Il ne s'en est pas très bien sorti (c'est le moins qu'on puisse dire !) ...mais selon lui, il est maintenant sur la bonne voie.
      Il ne veut pas reconnaître qu'il est atteint de TDAH/ODD.
      Qui a été établi dans le passé après des recherches psychodiagnostiques.
      Son père pense que je l'entraîne dans un complexe.
      Je me sens impuissant parce que je veux l'aider, mais je sais qu'il ne peut s'aider que lui-même.
      Maintenant, je dois le regarder se débattre comme je le faisais auparavant.
      Impossible ! ...ce qui a pour effet de perturber à nouveau la régulation de mes émotions.
      Cela semble ne jamais s'arrêter, mais j'essaie de ne pas être fataliste.
      Avec le sort dans ma tête "à la fin tout ira bien et si ça ne va pas, ce n'est pas la fin"... mais il y a des jours où cette attitude est très dure pour moi.
      J'ai ma propre vie en jeu en ce moment.
      Je suis très attentif et j'ai enfin compris.
      J'ai beaucoup appris du jardinage et de la cuisine.
      La meilleure thérapie de tous les temps !
      Mais comment les choses peuvent-elles se passer avec une mère qui ne va pas bien avec son enfant ?
      J'espère que vous allez bien et je vous remercie pour votre douce réaction !
      Et les pieds dans le sable et la tête au soleil et à travers !!!
      L'amour !

  2. "Amen
    Je ne pense qu'à écrire...
    Votre histoire pourrait aussi bien être la mienne...
    Je n'ose pas le dire, mais j'ai dû être droguée deux fois dans ma propre maison et, surtout, violée à cause de cela. Bien que je ne puisse rien en dire, je ne m'en souviens pas. Mais tu es plein de bleus quand même, je pense...
    Je suis très triste, mais je suis toujours là. Et comme le dit si bien l'auteur de "La méthode Davinci", "vous avez trouvé votre tribu. Vous êtes enfin chez vous...", j'en suis presque reconnaissant. Je serai certainement là encore longtemps, mais un début (difficile) est très mss encore prudent (suis-je devenu un peu après plus de 2oj d'expérience), dit-on. Donc. Phoe, quelle phrase. Oui, c'est moi...
    Merci de partager votre histoire. Très douloureux pour vous, mais combien guérissant pour moi. Merci.

    1. Nous vous souhaitons beaucoup de force et de courage dans votre démarche !
      Désolé d'être en retard.
      J'espère que vous avez parcouru un long chemin maintenant.
      Quand je regarde en arrière, je constate une légère amélioration.
      Nous devons être patients, et ce n'est pas si facile pour nous LOL

  3. Comme c'est bien que vous osiez partager cela !

    Vivre avec un Borderline et un ADHD, je connais tout cela.
    J'ai aussi un trouble de la panique. J'ai visité trois institutions différentes, et elles ont finalement découvert que ce n'est pas la dépression, mais ces trois-là. J'étais très occupé et chaotique quand j'étais enfant, mais ils ne m'ont jamais donné le diagnostic de TDAH. Je pense que cela m'aurait épargné beaucoup de drames et de misères si cela avait été connu avant.
    Mais mieux vaut tard que jamais.

  4. Malheureusement, je suis maintenant dans la situation où je dois choisir entre être admis dans une clinique pour comportement limite avec des médicaments de soutien ou reprendre ma vie en main et essayer des médicaments contre le TDA. J'ai été vu par deux médecins. Un médecin pense que j'ai un TDA et l'autre est presque certain que c'est Borderline. Les médicaments et les traitements sont très différents.
    Que puis-je faire avec ça ?

  5. J'ai 46 ans, en janvier 47 ans, depuis les dix dernières années je connais le trouble de la personnalité borderline so.
    depuis cet été 2016, on me dit que j'ai adhéré
    maintenant je comprends tout
    doit traiter beaucoup
    se sentir triste
    Je suis en deuil pour les occasions manquées
    mais je continue à me battre
    derrière ce gros muir, il y a un grand soleil
    Maintenant, je me mords les dents,,, encore.
    et sera meilleur ou juste un peu plus facile
    et ensuite
    alors vous devez vous dire

    MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS

    mvg katia

  6. J'aimerais savoir de quel site il s'agit, Charly.
    Si vous m'envoyez un lien, je peux le vérifier avant que vous ne le publiiez.
    Salutations Ingrid.

  7. Salut,
    Pièce intéressante. J'aimerais le mettre sur mon site. Mais bien sûr, je ne veux cela que si j'obtiens une autorisation. Peut-être souhaitez-vous également tenir un blog sur ce site ?
    Salutations Charly

  8. J'ai souvent entendu cette déclaration lors de ma dernière période à Mediant.
    Je pense que nous ne pouvons plus rien faire pour vous, cela a été dit plusieurs fois.
    Je l'ai cherché dans le circuit alternatif pendant un certain temps mais je ne l'ai pas trouvé non plus.
    Et je ne pouvais pas me le permettre.
    J'ai beaucoup appris sur la nutrition et cela m'aide.
    Maintenant, je suis au GGZ Max Ernst, une institution nationale plus petite et plus personnelle, et jusqu'à présent je suis satisfait.
    C'était mon tour rapidement et j'ai particulièrement apprécié la possibilité de faire des missions en ligne et d'avoir un contact avec votre praticien.
    Tant qu'il y a quelqu'un qui veut prendre le temps de vous prendre au sérieux.
    Je vous souhaite beaucoup de force dans la poursuite de votre voyage Heintje

  9. Il me semble très reconnaissable.

    J'ai moi-même eu une adhésion aux traits de bordi... et j'ai eu beaucoup de problèmes avec les ggz... surtout à cause des réductions budgétaires... et mon traitement a cessé... ils ne peuvent plus rien signifier pour moi.

    Mais maintenant, j'ai l'aide des travailleurs sociaux qui me soutiennent... parce que les institutions de soins ne sont plus là pour ça... c'est une période de coupes budgétaires et de nombreux clients sont traités.

    Salutation amicale Heintje