Voir Auras avec pdd-nos

Postes similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + 1 =

2 Commentaires

  1. Quelle reconnaissance ! Une collègue a déjà ressenti quelque chose qu'elle ne pouvait pas situer chez moi. Peut-être qu'elle est aussi HSP ? Quand j'ai dit que j'avais le diagnostic de TED-NS depuis l'âge de 6 ans (j'ai maintenant 25 ans), elle a compris...

    Cependant, je ne pense pas qu'il s'agisse d'un TED-NS... J'aurai probablement des traits d'autisme (c'est juste avec la PSH) mais pas de TED-NS. Quelques exemples :

    - Je suis franche, je dis ce qu'elle pense. Elle dit ce qu'elle pense, même si elle pense que c'est génial.
    difficile
    - Dire non est une chose avec laquelle j'ai beaucoup de mal. Si ma mère ou un collègue me demande "Tu veux faire ceci ou cela ? Même si je suis à court d'énergie, même si je n'ai pas le temps.
    - Lorsque j'entre dans une pièce, je ressens parfaitement l'atmosphère. Le sentiment que je deviens anxieux à cause de l'énergie qui est présente, par exemple après une dispute entre deux personnes.
    - Je peux très bien accepter les critiques, mais je les prends personnellement et je m'en inquiète pendant longtemps à cause du sentiment de culpabilité envers l'autre personne.
    - Les émotions des autres sont très fortes. Je déteste les bagarres et les différences d'opinion. Je les prends souvent pour moi.
    - Si je subis une trop grande pression de travail, je commence à faire des erreurs. Je ne peux plus garder ma tête droite. La planification est parfois complètement erronée
    - Je me ferme et je dis oui et amen quand les choses deviennent trop importantes pour moi et que je n'ai pas l'énergie de me défendre. Si j'ose me défendre, je passe pour quelqu'un de brutal selon les autres (probablement que toutes les émotions sortent en même temps).
    - Je trouve les autres plus importants que moi, les parents, les collègues et les clients.
    - Je veux toujours tout faire parfaitement (et ce n'est pas possible dans le secteur des soins de santé).
    - Le changement de vitesse est un peu un problème, certains de mes collègues remarquent quand je suis stressé. Le passage de quelques vitesses ne pose pas de problème, mais j'ai plus de mal à le faire tout au long du changement de vitesse.
    - J'aime mon travail, mais je vis aussi pour lui. Il y a des blagues et des rires, mais aussi des conversations sérieuses. Ces conversations restent en moi pendant des jours, des semaines, des mois...
    - Je me préoccupe souvent (trop) longtemps du client ou du collègue.
    - Je veux être 100% sûr que j'ai tout fait et je vérifie souvent dans ma tête si c'est le cas (même après les heures de travail).
    - Je peux très bien mentir si c'est nécessaire, une personne atteinte de TED-NS ne peut pas du tout le faire, pas même un petit mensonge blanc.
    - Cela m'irrite lorsqu'un client (atteint d'autisme classique) réagit d'une certaine manière et que son collègue lui dit : "Vous devriez comprendre cela puisque vous êtes également atteint d'autisme." ? Peu importe la douceur de l'intention, ça fait mal. Je pourrais recommencer à me défendre, mais à quoi ça servirait ?
    - Je suis très sociable, voire un vrai moulin à paroles (ce qui en irrite certains ??).
    - Je peux sentir quand un client ne se sent pas bien.

    Je cherche déjà quelqu'un qui puisse me diagnostiquer officiellement comme HSP. J'ai fait un test avec un psychologue une fois et c'était très clair, mais j'ai peur de ne jamais me débarrasser de cette étiquette TED NOS....

    Je me demandais également si quelqu'un avait des conseils à me donner pour améliorer les choses.

    Ma mère ne croit pas au diagnostic de HSP mais le HSP combiné à un TED NOS n'existe pas selon mon psychologue. Elle a dit : "Jetez votre diagnostic de TED-NO à la poubelle" ? Je reconnais en moi beaucoup de mes amis atteints de HSP ?

  2. Chère Jessica,
    Quelle histoire captivante. Je pense que vous valez de l'or. Cela pourrait être dans le cadre d'une consultation, parce que vous voyez les gens tels qu'ils sont et que vous n'avez pas peur d'eux. Je reconnais très bien votre histoire, mais je pense que dans notre société, les étiquettes sont trop vite collées dès que le comportement de quelqu'un de l'extérieur n'est pas ce qui est considéré comme socialement souhaitable. Cela arrive beaucoup plus souvent qu'avant (je suis moi-même né dans les années soixante). S'il est plus que jamais nécessaire d'avoir un œil sur la personne qui se trouve derrière le patient, ce que cette personne vit, ce qu'elle a vécu. Si cela a été trop intense, il est logique qu'il y ait de fortes réactions. Traiter les mêmes patients de manière encore plus violente pour qu'ils gardent leur calme pour la forme uniquement dans leur comportement est un grand risque. C'est comme avec un volcan, s'il n'y a pas de place pour évacuer la vapeur, alors à un certain moment les choses s'effondrent, donc hors de sa peau. Je peux imaginer que des experts de l'expérience comme vous peuvent très bien sentir ce dont a besoin une personne qui a subi les dommages nécessaires dans sa vie. Il est important qu'ensuite, en plus de comprendre cette personne, vous commenciez à orienter son comportement à un certain moment. Parce que la compréhension sans changement de comportement, c'est l'aide du rivage dans le fossé ... surtout les garçons ont des ennuis à cause de cela. Ils ont besoin d'un soutien physique-émotionnel plutôt que verbal. Alors, prenez du bon temps, soyez physiquement occupés et pendant ce genre d'activités, réfléchissez à ce qui se passe en eux, à ce qu'ils rayonnent, à ce qu'ils ressentent à l'intérieur. Dans notre culture très verbale, cela a été relégué au second plan... avec toutes ses conséquences !

    Vous avez tout à fait raison de quitter un lieu de travail où l'on ne vous entend pas. C'est la lutte contre le quai de la bière, et vous n'irez pas plus loin. Je vous souhaite force, succès et bonheur dans la recherche d'un nouveau travail. Continuez à suivre votre propre boussole intérieure et celle qui vous fait du bien ! Tu sais et tu vois beaucoup de choses, ne te laisse pas distraire par les habitudes des autres, tes habitudes sont les tiennes ;-)